Le qualititate del traductiones de Google es sovente multo bon.

Le qualitate del traductiones de Google es sovente multo bon, ma non perfecte. Pro demonstrar isto, il reproduce infra un articulo in francese con su traduction electronic al anglese per Google completemente sin redactiones ulterior. (Harleigh Kyson Jr.)

………

Allemagne : l’américain d’origine ukrainienne John Demjanjuk attend son procès à Munich

Les Etats-Unis ont expulsé en Allemagne John Demjanjuk, l’américain d’origine ukrainienne accusé par la justice allemande d’avoir été un garde dans le camp d’extermination nazi de Sobibor en Pologne. Demjanjuk, âgé de 89 ans, est officiellement inculpé de complicité dans le meurtre de 29 000 juifs. Son arrivée à Munich, ce mardi, met fin à plus de 30 ans d’efforts de la part des autorités américaines pour que l’intéressé rende enfin des comptes à la justice.

C’est la seconde fois que John Demjanjuk, qui continue à démentir avoir jamais été un garde dans un camp de concentration nazi, est expulsé par le gouvernement américain. La première fois avait été en 1986, après des années de manœuvres juridiques de la part de l’intéressé pour éviter d’être chassé des Etats-Unis, où il avait émigré en 1952.

En effet, très tôt après son arrivée dans le pays, les autorités américaines s’étaient rendues compte que John Demjanjuk avait menti dans ses déclarations aux services d’immigration et qu’il y avait de fortes chances qu’il ait été un garde dans un camp de concentration nazi. Mais Demjanjuk s’était battu bec et ongle pour rester aux Etats-Unis. Et le ministère de la justice avait dû s’investir pendant des années pour qu’il soit finalement expulsé en Israël en 1986.

Après un procès retentissant, un tribunal israélien avait identifié John Demjanjuk comme étant Ivan le Terrible, le garde sadique du camp de concentration nazi de Treblinka. Ce qui lui avait valu la peine capitale. Mais la Cour suprême israélienne a cassé la sentence suite à la découverte de nouvelles pièces à décharge laissant planer des doutes sur la véritable identité de John Demjanjuk.

Ce dernier est alors rentré aux Etats-Unis en 1993. D’où la reprise des efforts des autorités américaines pour l’expulser vers l’Allemagne cette fois-ci. John Demjanjuk et sa famille ont de nouveau résisté avec acharnement, invoquant notamment la mauvaise santé de l’accusé. Mais le ministère de la justice, encouragé par de nouveaux documents établissant sans presque l’ombre d’un doute que Demjanjuk avait été un garde dans le camp de concentration de Sobibor, n’ont pas jeté l’éponge. Ce qui a conduit au résultat final de ce mardi : l’arrivée de l’accusé à Munich où son procès devrait commencer à une date ultérieure non précisée.

Pour mémoire, John Demjanjuk a commencé la seconde guerre mondiale dans l’armée soviétique. Capturé par les allemands en 1942, il aurait été formé par les SS dans le camp spécial de Trawniki établi pour les étrangers participant à l’holocauste des Juifs. Demjanjuk dément. Il soutient avoir été un prisonnier de guerre pendant le conflit.

Germany: American Ukrainian John Demjanjuk is awaiting trial in Munich

The United States deported to Germany John Demjanjuk, the Ukrainian-born American accused by the German court of being a guard in the Nazi extermination camp Sobibor in Poland. Demjanjuk, 89 years old, is officially charged with complicity in the murder of 29 000 Jews. His arrival in Munich on Tuesday, ended more than 30 years of effort by the U.S. authorities to finally make the person accountable to justice.

This is the second time that John Demjanjuk, who continues to deny ever having been a guard in a Nazi concentration camp, was deported by the U.S. government. The first time was in 1986, after years of legal maneuvers by the person to avoid being expelled from the United States, where he emigrated in 1952.

Indeed, very soon after his arrival in the country, U.S. authorities had realized that John Demjanjuk had lied in his statements to immigration authorities and that there was a strong chance that he was a guard in a Nazi concentration camp. But Demjanjuk had fought tooth and nail to stay in the United States. And the Department of Justice had been involved for years, he was finally deported to Israel in 1986.

After a trial, an Israeli court had identified John Demjanjuk as Ivan the Terrible, the sadistic guard of Nazi concentration camp of Treblinka. This earned him the death penalty. But the Israeli Supreme Court quashed the sentence following the discovery of new exculpatory documents raised doubts about the true identity of John Demjanjuk.

The latter is then returned to the United States in 1993. Hence the renewed efforts of U.S. authorities to deport him to Germany this time. John Demjanjuk and his family were again fiercely resisted, citing in particular the poor health of the accused. But the Ministry of Justice, encouraged by new documents proving almost without doubt that Demjanjuk was a guard in the concentration camp of Sobibor, have not thrown in the towel. This led to the outcome of today: the arrival of the accused in Munich where his trial should begin at a later unspecified date.

For the record, John Demjanjuk began the Second World War in the Soviet army. Captured by the Germans in 1942, he was trained by the SS in the special camp at Trawniki established for foreigners involved in the Holocaust of the Jews. Demjanjuk denies. He claims to have been a prisoner of war during the conflict.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: